Paraboot

Au début du XXe siècle, Rémy Richard, ouvrier-coupeur d'Izeaux petit village aux pieds des Alpes, fonde Richard-Pontvert avec son épouse Juliette Pontvert. Après avoir réparé des chaussures de l'armée pendant la Première Guerre mondiale, il remarque le potentiel du caoutchouc et finit par développer des semelles en caoutchouc et des techniques de vulcanisation. Rémy Richard dépose le nom Paraboot en 1927, assemblage de « Para », un port d’Amazonie, d’où est exporté le caoutchouc, et « boot », la curieuse chaussure en latex qu’il a découvert aux Etats-Unis.
Lorsque les chaussures aux semelles collées, moins chères, sont devenues populaires après la Seconde Guerre mondiale, Paraboot s'en est tenu à des semelles toujours cousues « goodyear » ou « norvégien » en cuir robustes pour les travailleurs. Parallèlement, la marque créee quelques modèles plus « légers » pour les architectes, géomètres ou autres vétérinaires. C’est ainsi que le modèle « Morzine » voit le jour. En 1945 c’est le tour de la légendaire « Michael ».

Des modèles spéciaux ont été développés pour les parachutistes, les explorateurs de volcans et même les pilotes des Mirage. L'entreprise produit également des chaussures techniques pour la moto, l'équitation et le ski, et ouvre même une usine de patins à glace en 1972.

Paraboot

829,17 €
Produit disponible dans différentes déclinaisons

Paraboot

241,67 €
Produit disponible dans différentes déclinaisons

Paraboot

425,00 €
Produit disponible dans différentes déclinaisons

Paraboot

829,17 €
Produit disponible dans différentes déclinaisons

Paraboot

829,17 €
Produit disponible dans différentes déclinaisons
Résultats 1 - 8 sur 8.